Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Gris c'est gris

Il aura fallu l’arrivée d’un « bateau gris » pour que je prenne conscience de la richesse des gris de ce coin de l’arctique alors que l’hiver s’annonce.

Si ce n’était son feu de tête de mât, petit éclat perdu dans l’immensité du fjord, et un rai de lumière qui juste à ce moment perçait les nuages, je ne l’aurais pas vu. Gris sur gris, la frégate F360 de la marine royale danoise est venue mouiller juste au pied du village.

Il était à peine 14h et je suis restée là, au bout du quai, à m’imprégner de la palette infinie des gris de l’arctique à cet instant. Il me manque la subtilité du peintre et les mots du poète, mais croyez moi, il y a ici beaucoup plus que cinquante nuances de gris.

grisgris#2.jpg

Il y a ce gris mat, dur, de la base des icebergs au ras de l’eau. Il y a le gris presque aveuglant de la mer qui attend calmement de devenir banquise. Il y a le gris tumultueux de la barre de nuages qui écrase les montagnes de la rive sud du fjord. Il y a le gris des stries de la jeune neige qui peine encore à couvrir la roche noire. Il y a aussi le gris laiteux aux reflets turquoise des eaux qui baignent les fonds sableux de la baie des morses. Et puis il y a le gris blanc chantilly des icebergs qui se prélassent depuis l’hiver dernier, ou peut être même depuis plus longtemps encore.

grisgris#1.jpg

Pourquoi donc une frégate de la marine danoise vient-elle patrouiller le long de la côte est du Groenland jusqu’à l’intérieur du fjord Scoresby ? C’est que l’autonomie du Groenland a deux limites qui montrent encore son appartenance à la couronne danoise : le Groenland ne bat pas monnaie et ne possède pas d’armée.

grisgris#4.jpg

 

 

Pour la petite histoire, la frégate F360 est celle-là même qui nous a sortis d’un mauvais pas alors que notre voilier Baloum Gwen était immobilisé au milieu du pack de banquise, au large du cap Farevel. Nous étions à l’été 2006. Nous ne remercierons jamais assez ce navire, son commandant et son équipage qui ont fait un superbe travail. Lors d’une escale à Nuuk, le commandant nous a remis un DVD de toutes les photos prises par l’équipage, dont celle-ci prise du pont de la frégate. Difficile de faire plus élégant.

Plus de détails sur l'expédition de 2006

Le film de l'expédition est visible ICI en version intégrale.

Commentaires

  • Eh oui, le gris est bien une couleur et quelle couleur ! Celle des temps primordiaux quand les bébés étaient récoltés dans la terre et que l'obscurité était éclairée par le blanc des glaces, ce qui donnait au final un GRIS GRISANT !
    Le gris est donc la couleur des souvenirs et ce bateau gris émerge tout autant de la mémoire que de la réalité pour former le tableau indescriptible de l'arctique sous certaines lumières.
    Ce GRIS me rappelle mes premiers jours à Pang quand tout était gris et que les montagnes du fjord étaient invisibles. Il y avait donc 2 paysages comme il y a parfois 2 soleils !
    Magie de l'arctique !!

  • Le noir, c'est l'absence de lumiere, donc de couleur. Le blanc est la reunion de toutes les couleurs. Et le gris alors? Un melting pot, le melange de rien et de tout. L'equilibre, quoi.

Écrire un commentaire

Optionnel