Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Splendeur et isolement #2

Le Scoresby Sund ouvre la rude côte est du Groenland dans un labyrinthe de fjords. Vu d'ici, le Groenland semble n'être qu'une lointaine île de glace bien peu hospitalière. Courte promenade, où l'on découvre les contrastes saisissants entre les côtes Est et Ouest.

[Lire l'épisode précédent]

Le Groenland, vaste île entre Islande et Canada, est recouverte pour l’essentiel par une calotte glaciaire, l’inlandsis, qui culmine à une altitude de 3000 m. Seule une mince bande côtière délimite un territoire habitable. C’est là que vivent les 56000 groenlandais, principalement dans les nombreuses communautés de la côte Ouest, plus clémente. Autant dire la population de Charleville-Mézières pour un territoire grand comme quatre fois la France.

scoresby-sund,groenland,ittoqqortoormiit

Mais la côte Est se fait bien plus secrète. Le long de ses 3000 km de côte on ne compte que deux communautés : la région de Tasillaq au Sud accueille 3000 résidents et, bien plus au Nord, Ittoqqortoormiit et ses 400 habitants. Entre les deux, 900 km d’une côte rude, escarpée, un univers totalement minéral royaume de l’ours polaire. Les hauts sommets semblent plonger dans la mer et ne laissent aucune bande côtière hospitalière.

scoresby-sund,groenland,ittoqqortoormiit

C’est dire l’isolement d’une communauté comme Ittoqqortoormiit, approvisionnée seulement à la fin de l'été par un petit cargo. L’arrivée du « bateau rouge » est attendue avec impatience et l'agitation est à son comble pour décharger les conteneurs. Mais il arrive certaines années que les plaques de glaces dérivantes rendent impossible l’accès du village et privent la communauté des marchandises tant attendues. Le restant de l’année, le lien entre Ittoqqortoormiit et le reste du monde dépend de la liaison aérienne… lorsque les conditions météo le permettent.

Photo Nanu-Travel, petite structure de tourisme d'ittoqqortoormiit

carte issue de l'excellent atlas en ligne groenlandais http://www.nunagis.gl

[à suivre]

Commentaires

  • Poste d observation sans egal pour suivre l evolution de la fonte banquise nord est. Constatez vous des evolutions significatives et les consequences sur la population ?

  • Vous avez raison, Ittoqqortoormiit est un magnifique poste d'observation, à de nombreux points de vue. En ce qui concerne l'observation de fonte de la banquise, il ne serait pas crédible de formuler un diagnostic en l'absence de véritables études avec protocoles et dispositifs de mesures. Depuis plus de 13 ans que je fréquente ce lieu d'exception, le seul élément que j'ai pu constater grâce aux observations des groenlandais de cette communauté, c'est la fréquence de phénomènes anormaux, comme l'arrivée tardive ou au contraire précoce de la glace dans le fjord, des fractures de banquise en plein hiver, l'arrivée tardive de la neige etc. Je compte bien , pendant ce séjour hivernal, recueillir les témoignages des groenlandais sur les possibles conséquences de ces phénomènes sur leur quotidien. J'en parlerai très certainement sur ce blog !

  • Ce fameux "bateau rouge" assure la liaison avec Reykjavik ? Quels sont les principales attentes du village ?

  • Les bateaux rouges de la Royal Arctic Line assurent le cargo entre le Danemark et le Groenland, ceci dit il est possible qu'ils fassent escale à Reykjavik. Cela doit dépendre des rotations. Par contre, je pense que l'essentiel des conteneurs doit venir du DK. Je compte bien en savoir plus long pendant mon long séjour dans la communauté. Quant aux "attente du villages", pourriez vous préciser votre question, est-ce en rapport avec les rotations des bateaux cargo ?

Écrire un commentaire

Optionnel